Accueil > PRINCIPALE > CAFAP > Le CAFAP

Le CAFAP

I/GENESE OU HISTORIQUE

Le Centre d’Accueil et de Formation Active et Permanente (CAFAP) est une institution de formation au service du développement intégral. Il a été initié en 1990 par l’UCJG/YMCA Togo en accord avec la vision du mouvement et sa mission. Il a été inauguré le 18 décembre 1994 par son excellence Edem KODJO. Ce centre permet à l’UCJG/YMCA Togo d’organiser et d’accueillir des sessions et ateliers de formation pour ses membres. Il sert aujourd’hui de cadre d’apprentissage et d’accompagnement pédagogique des petits agriculteurs et des jeunes exploitants agricoles.

  1. Situation géographique

                                  

CAFAP se trouve au centre d’un certain nombre de villages de la grande communauté de Bagbé. Il est situé plus précisément dans le village de Bagbé-route sur la Nationale N°5 à 35 km au Nord-Ouest de Lomé et occupe une superficie totale de 27 ha.

L’UCJG/YMCA Togo dispose aussi d’un terrain agricole de 60 ha à Avétonou pour les besoins du CAFAP en termes d’exploitation de cultures.

II/ACTIVITES DU CAFAP

Le centre intervient dans quatre secteurs d’activités à savoir la Formation, la Production agricole, l’Auberge et le Sport et récréation.

A/ Formation

Depuis 1995, l’UCJG Togo a fait de la formation un axe fort des activités du CAFAP. Actuellement, deux types d’enseignement sont proposés : Formation agricole et Université de la renaissance.

1-      La formation agricole

La formation agricole au CAFAP représente une dynamique de formation entrepreneuriale directement ancrée dans les pratiques de l’entreprise. En effet, les unités agricoles sont d’abord gérées comme des entreprises socio-économiques et de ce fait constituent le cadre entrepreneurial et le support pédagogique pour la formation de jeunes entrepreneurs agricoles.

De 1996 à 1999 la formation avait un caractère purement social. Mais, au vue des nouvelles orientations du centre, une contribution financière modeste est désormais requise pour les candidats à la formation au CAFAP.

De 1995 à nos jours, CAFAP a connu plusieurs promotions de jeunes formés dont la plupart devenu des agriculteurs de métier vivent de leurs productions ou des services rendus. L’effectif des stagiaires formés est présenté dans le tableau ci-après :

Effectifs des stagiaires formés au CAFAP

1996

1997

1998

1999

2000 – 2010

2011

2012

2013

Total

50

32

70

85

11

3

7

258

2-      L’université de la renaissance

L’Université de la renaissance est un projet de formation à distance via Internet initié par l’Alliance africaine des UCJG/YMCA. Elle est toujours à sa phase de gestation. Toutefois, en attendant de remplir toutes les conditions requises pour son fonctionnement académique normal, l’Université de la renaissance a déjà commencé par organiser des formations au CAFAP au profit des membres de l’Alliance africaine.

     B/ PRODUCTION AGRICOLE

De 1996 à 1999 le couple formation-production agricole avait un caractère purement social et ne visait donc pas la rentabilité. Mais au vu des nouvelles orientations de l’UCJG/YMCA Togo, les activités du CAFAP sont gérées de façon à générer des revenus à travers la vente de produits agricoles. Ceci permet de prendre en charge une partie des coûts des apprenants et d’assurer la durabilité de la formation.

La production agricole proprement dite s’appuie sur un système intégré. Actuellement, l’élevage est à ses débuts mais la production des cultures n’a pas encore vraiment repris. Présentement, les différentes spéculations en exploitation au CAFAP concernent la :

Spéculations

Effectifs

          Production de porcs

120 Porcs

          Production d’œufs

2000 Pondeuses

          Production de moutons

30 moutons

          Production d’ananas

0,25 ha

La vente des produits est limitée principalement au marché local. La relative proximité de la capitale et son accessibilité en toutes saisons facilitent le déplacement des clients et l’évacuation régulière des produits agricoles du CAFAP vers les lieux de consommation.

         C/ AUBERGE

L’Auberge se veut avant tout le lieu d’hébergement et de restauration de tout apprenant en formation au CAFAP. Elle dispose pour cela des infrastructures appropriées, d’un équipement confortable et d’un matériel adapté. Présentement l’Auberge compte :

Infrastructures

Nombre

Capacité

Dortoir ventilé composé de chambres collectives, équipées de lit monoplace et de sanitaires collectifs externes

2

20

Villa composée de chambres climatisées collectives, équipées de deux lits monoplace, de sanitaires privés internes, salon et terrasse

2

10

Chambre climatisée individuelles, équipée de deux lits monoplace, de sanitaires privés internes et terrasse

6

12

Salle de conférence

1

70

Salle de réunion

1

50

Cuisine-Bar-Restaurant

1

30

Grande paillote

1

500

Petite paillote

5

15

Cyber non équipé

1

La cuisine-Bar-Restaurant assure la restauration des clients en groupe ou individuel. Pour ce faire, la section dispose de réchaud à gaz, de congélateur, de couverts et ustensiles de cuisine modernes. Le service cuisine-restaurant est rendu sur commande pour éviter le gaspillage et les pertes. Le bar fonctionne de façon permanente.

Afin de permettre       au centre de s’autofinancer, l’UCJG a ouvert une auberge. Ainsi, l’auberge accueille également des ateliers de formation et de renforcement de capacités organisés par des organisations de la société civile, des services publics et des institutions internationales ; mais aussi des rencontres nationales et internationales d’échanges entre les acteurs et bénéficiaires du développement. De ce fait, CAFAP constitue un lieu de travail ; de repos et de détente ; un cadre naturel, calme et agréable, et plein d’air frais pour les clients.

IV/ PLAN D’ACTION CAFAP/BAGBE

       Ce plan d’action est construit selon quatre axes stratégiques

AXES STRATEGIQUES

OBJECTIFS

RENFORCER L’EFFICACITE DE L’ADMINISTRATION

ü  Améliorer le fonctionnement du centre

(Recruter de nouveaux personnels)

ü  Assurer la visibilité du centre (publicité, markéting)

RENFORCER LA VOCATION DU CENTRE CAFAP

ü  Relancer les programmes de formations agricoles

ü  Consolider le programme pastoral

ü  Améliorer le cadre de séminaires et ateliers.

CONCRETISER LE PROGRAMME ENVIRONNEMENTAL

ü  Initier un espace de développement de l’agriculture bio. (éviter les engrais et les produits chimiques)

ü  Développer un élevage bio traditionnel.

RENFORCERLES RELATIONS AVEC LA COMMUNAUTE DE BAGBE

ü  Renforcer les relations avec la communauté de Bagbé.

          Rendre meilleur les relations avec l’ul de Bagbé, la chefferie)

          Trouver des moyens pour renforcer les relations à travers la retenue d’eau et le moulin.

          Créer des activités de loisirs (Judo Club)

          Autonomisation des femmes ayant obtenus des formations (Cyber –Café)

RENFORCEMENT DES PARTENARIATS

ü  Initier de nouveaux partenariats

ü  Renforcer les partenariats internes ou existants.

1.2.2. Défis du CAFAP

Actuellement les défis du CAFAP sont de :

  • Augmenter la capacité d’accueil en construisant de nouveaux logements
  • Diversifier et renforcer les produits et services offerts par le CAFAP
  • Se positionner comme leader associatif dans le secteur de la formation agropastorale
  • Renforcer et rendre professionnelle la formation des jeunes ruraux
  • Rendre opérationnelle l’Université de la Renaissance
  • Etre plus pertinent au niveau de la communauté de Bagbé
  • Exploiter de façon professionnelle le lac artificiel

AUSSI INTERESSANT...

La formation agricole

La formation agricole au CAFAP représente une dynamique de formation entrepreneuriale directement ancrée dans les pratiques de l’entreprise. En effet, les unités agricoles sont d’abord gérées comme des entreprises socio-économiques et de ce fait constituent le cadre entrepreneurial et le support pédagogique pour la formation de jeunes entrepreneurs agricoles.

Laisser un commentaire