Accueil > EXPRESS POSTS > COMMUNIQUE 1
JIJ 2014 1

COMMUNIQUE 1

A l’occasion de la commémoration de la Journée internationale de la Jeunesse 2014, UCJG/YMCA porte à la connaissance de l’opinion en général, des jeunes en particulier un communiqué dont la teneur suit:


COMMUNIQUE

La grossesse chez les adolescentes est un facteur majeur de mortalité de la mère et de l’enfant et contribue également au cercle vicieux « mauvais santé-pauvreté ». La Stratégie mondiale pour la santé de la femme et de l’enfant, lancée en 2010 par le Secrétaire Général de l’Organisation des Nations Unies, souligne l’importance de la santé et du bien-être des adolescentes pour la réalisation du cinquième Objectif du Millénaire pour le Développement concernant la réduction de la mortalité maternelle.

  

En mai 2011, l’Assemblée mondiale de la Santé a adopté une résolution invitant instamment les États membres à accélérer les mesures visant à améliorer la santé des jeunes. Elle prévoyait trois mesures précises :

  • revoir les politiques visant à protéger les jeunes des grossesses précoces;
  • assurer l’accès à la contraception et aux services de santé génésique;
  • promouvoir l’accès à des informations exactes sur la santé sexuelle et génésique.

Au Togo, selon le recensement général de la population de 2010, la jeunesse constitue plus de 60% de la population togolaise. Elle est souvent qualifiée de « l’espoir de demain  » mais elle est malheureusement gangrenée par divers problèmes dont ceux liés à la santé de reproduction. En milieu scolaire, 6.000 jeunes filles sont tombées enceintes durant la période de 2012 à 2013 (Cf. Le site gouvernemental www.republicoftogo.com).

Face à cette réalité, les Unions Chrétiennes de Jeunes Gens/ Young Men’s Christian Association (UCJG/YMCA) qui sont une association internationale et interconfessionnelle, ont initié le projet « Agir pour Vivre » dans 06 pays d’Afrique dont le Togo, pour répondre aux problèmes de santé des jeunes vulnérables.

 Ce projet a pour but de contribuer à améliorer les services d’informations et de soins de santé pertinents et de bonne qualité répondant aux besoins spécifiques des groupes de jeunes vulnérables et marginalisés au Togo.

Une étude de référence menée par l’UCJG/YMCA-Togo au début du projet a permis d’identifier les questions liées à la santé de reproduction comme étant négligées auprès des jeunes.

Le projet a déjà touché près de 13 000 jeunes par la sensibilisation et a pris en charge sur le plan sanitaire 1 094 jeunes dont la moitié en milieu carcéral entre juin 2012 et mars 2014.

Dans le cadre de ce projet, l’UCJG/YMCA-Togo a organisé un forum national sur la Santé de Reproduction des jeunes et adolescents au cours duquel toutes les 05 régions ont été représentées par les structures des jeunes (ATBEF/MAJ, ARECA, Association Mognon Mognon, Réseau National des Organisations de Jeunes pour la Santé de la Reproduction (RNJ/SR),ODIAE, AET, Direction de la Jeunesse, Service National de Santé des Jeunes et Adolescents, ANIJ,ASSES et les Médias (Nana FM, Kanal FM, Togo-Presse, Savoir News et LCF)) , à Lomé et a fait ressortir les résultats suivants :

Problèmes des jeunes en Santé Sexuelle et de Reproduction:

  • Couverture insuffisante des services de santé sexuelle et de reproduction adaptée aux jeunes dans les centres publics au Togo ;
  • Faible implication des jeunes dans les prises de décision les concernant en matière de santé ;
  • Insuffisance de la promotion de la santé des jeunes et adolescents en milieu scolaire ;
  • Insuffisance d’actions de prévention des comportements à risques (alcoolisme, drogue…) en milieu scolaire et au niveau des jeunes et de la prise en charge des cas détectés.

En ce jour de la célébration de la Journée Internationale de la Jeunesse axée sur le thème « Les jeunes et la santé mentale », ces institutions recommandent ce qui suit :

  • Vulgariser et mettre en application la Loi N° 2007-005 du 10 janvier 2007 sur la santé sexuelle et de reproduction avec un accent particulier sur le côté jeunes et adolescents;
  • Intégrer l’éducation sexuelle complète dans l’enseignement scolaire et extrascolaire;
  • Redynamiser le Service National de Santé des Jeunes et Adolescents et l’équiper en ressources humaines, matérielles et financières;
  • Créer un cadre spécifique de prise en charge des jeunes et adolescents dans les centres de santé publiques et maisons/centres des jeunes existants;
  • Accompagner l’Etat et les OSC dans la mise en œuvre des programmes et projets en faveur des jeunes.

 

Fait à Lomé le 12 août 2014

Le Secrétariat Général

AUSSI INTERESSANT...

concours anglais sokode

Le YMCA a organisé un concours pour la promotion de la langue anglaise dans des écoles à Sokodé

Dans le cadre de la promotion de la langue anglaise à Sokodé, un concours de ...

Laisser un commentaire