Accueil > EXPRESS POSTS > Enfin de l’eau et l’électricité de retour au CMS de Katanga
rob7

Enfin de l’eau et l’électricité de retour au CMS de Katanga

Enfin l’eau et l’électricité de retour au centre de santé de Katanga le 8 juillet 2014, le couronnement d’une longue marche de plaidoyer. Imaginez un centre de santé sans électricité surtout sans eau. Depuis plus de trois ans, la situation du centre de santé de Katanga est restée précaire à cause de l’absence ou difficulté d’accès à l’eau, à l’électricité et aux produits pharmaceutiques. Située sur le littoral à l’est du Port Autonome de Lomé, la communauté de Katanga, compte environ 13 mille habitants. Depuis 2012, YMCA Togo a fait un premier contact avec Katanga qui est devenue l’une des communautés cibles du projet « Agir pour Vivre » la même année.

Lors de la mise en œuvre dudit projet, le centre de santé de Katanga a eu à bénéficier de plusieurs formes d’appui de YMCA en produits pharmaceutiques et équipement médical. Des jeunes y ont aussi bénéficié de prise en charge médicale et psychosociale. Avec l’appui de YMCA, des actions ont été menées à l’endroit des autorités compétentes par les leaders communautaires pour que le centre de santé soit reconnu par le Ministère de la santé et que l’Etat prenne en charge son fonctionnement à travers la Direction Générale de la Santé.

Pendant des mois, des démarches et négociations menées de concert avec des acteurs comme le Comité de Développement Local (CDL), le major du centre de santé, le Comité de Gestion de Santé (COGES), auprès des décideurs tels que le Directeur du District Sanitaire numéro 3 et la Direction Générale de la Santé, ont permis d’obtenir une décision très attendue : le rétablissement de l’électricité et de l’eau au dispensaire de Katanga. Dorénavant, les dépenses d’eau et d’électricité du centre de santé seront à la charge de l’Etat. Le major du CMS de Katanga ne pouvait pas cacher sa joie. Visiblement il l’exprime quand il affirme « disposer enfin de l’eau à gogo » et peut ainsi laisser dernière lui les moments les plus difficiles où il devait aller lui-même chercher de l’eau dans un seau lorsque la jeune dame contractée à cet effet n’est pas disponible ou simplement en cas de rupture.

Pour le coordonnateur du projet Agir pour Vivre, « ce résultat de plaidoyer va, à coup sûr, faciliter la mise en place d’autres activités prévues notamment l’installation d’un laboratoire d’analyses médicales au centre de santé de Katanga », a précisé Soké Kossi. YMCA attend vivement que toutes les parties prenantes, y compris la population notamment les jeunes, prennent soin de l’existant et de ce qui arrivera dans quelques jours et fassent les efforts nécessaires pour contribuer à l’amélioration des conditions de  santé de la communauté  en général et de la jeunesse en particulier.

Rappelons que « Agir pour Vivre » est un projet de santé des Jeunes piloté par les YMCA dans six pays d’Afrique. Il a pour but de contribuer à améliorer les services d’informations et de soins de santé pertinents et de bonne qualité répondant aux besoins spécifiques des groupes de jeunes vulnérables et marginalisés au Togo. Un de ses volets s’attelle à l’éducation à la santé parmi les jeunes notamment sur les IST, HIV avec l’approche de l’éducation par les pairs, et l’autre appuie les jeunes les plus vulnérables à accéder aux soins de santé pertinents.

Soké Kossi / Franck Gafan

AUSSI INTERESSANT...

FB_IMG_1499088673242

POUR UN CHANGEMENT DE COMPORTEMENT NECESSAIRE A UNE VIE MEILLEURE, YMCA-TOGO RÉUNIT LES JEUNES APPRENTIS AUTOUR D’UN CAMP DE 4JOURS

YMCA –Togo a organisé du 27 au 30 juin 2017 à la maison des jeunes ...

Laisser un commentaire