Accueil > EXPRESS POSTS > Commémoration du 66ème anniversaire de la déclaration universelle des droits de l’homme : Des jeunes du tribunal de Kévé accèdent à la justice jeudi à Lomé grâce au YMCA
acces a la justice

Commémoration du 66ème anniversaire de la déclaration universelle des droits de l’homme : Des jeunes du tribunal de Kévé accèdent à la justice jeudi à Lomé grâce au YMCA

Quelques 15 jeunes en conflit avec la loi ont été jugés ce jeudi au tribunal de Lomé lors d’une audience foraine du tribunal de Kévé, a constaté une journaliste de Savoir News. Initiée par l’Union Chrétienne de Jeunes Gens/Young Men’s Christian Association (UCJG/YMCA-Togo), cette audience s’inscrit dans le cadre de son projet « Soutien aux défenseurs des Droits de l’homme contre le mauvais traitement systématique des jeunes en conflit avec la loi et pour un meilleur accès à la justice dans quatre régions du Togo ».

Financé à hauteur de 498.000 euros (soit 326,6 millions de francs CFA) par l’Union européenne pour une durée de 36 mois, ce projet a pour objectif de renforcer les libertés fondamentales des jeunes en conflit avec la loi et à leur faciliter l’accès à la justice à travers les activités menées sur le terrain par six organisations de défense des Droits de l’homme : l’UCJG/YMCA, la LTDH (Ligue Togolaise des Droits de l’Homme), ACAT (Action Chrétienne pour l’Abolition de la Torture), le BICE (Bureau National Catholique de l’Enfance), ASF (Avocats Sans Frontière) et GF2D (Groupe femmes démocratie et développement) dans leurs activités de plaidoyer et de promotion des Droits de l’homme.

Le projet vise également les fonctionnaires pénitentiaires, de la police et du système judiciaire.

Cette audience foraine a donc pour principal objectif de contribuer à l’amélioration de l’accès au droit et à la justice à travers l’accélération de la procédure judiciaire.

Toutes les juridictions togolaises ne disposant pas de prison, ils déposent leurs détenus dans l’une des 4 quatre grandes prisons du Togo dont celui de Lomé.

Ainsi, ce projet SDDH initié par l’UCJG a pour finalité de désengorger ces prisons à travers l’accélération de la procédure judiciaire mais surtout de faciliter l’accès à la justice pour les détenus.

A travers cette audience foraine du tribunal de Kévé, ces jeunes ont répondu de leur acte et puni conformément à la loi togolaise.

« A travers l’organisation de cette audience foraine qui a statué sur le sort de ces jeunes, l’UCJG a apporté une touche spéciale à la commémoration du 66ème anniversaire de la déclaration universelle des droits de l’homme », a confié M. Kwami Etse chargé de suivi évaluation du projet.

Ces audiences foraines constitueront donc une occasion de juger dans un délai raisonnable, les prévenus et contribueront à réduire le nombre de jeunes en détention préventive.

Cette initiative de l’UCJG est une contribution aux efforts des autorités publiques en vue d’améliorer l’accès au droit et à la justice.

Notons que 500 jeunes détenus déposés dans les juridictions éloignées seront jugés à la fin du projet.

En rappel, UCJG/YMCA est une association internationale et interconfessionnelle regroupant des volontaires chrétiens. Elle regroupe sur les cinq continents plus de 120 mouvements nationaux dont celui du Togo. Sa vision est de renforcer la capacité des jeunes pour la renaissance africaine.

Chrystelle Mensah

Source: www.savoirnews.net

 

AUSSI INTERESSANT...

concours anglais sokode

Le YMCA a organisé un concours pour la promotion de la langue anglaise dans des écoles à Sokodé

Dans le cadre de la promotion de la langue anglaise à Sokodé, un concours de ...

Laisser un commentaire