Accueil > EXPRESS POSTS > Pour une augmentation du budget alloué au secteur de la santé au Togo, YMCA fait un plaidoyer à l’endroit des députés
table ronde Mps2

Pour une augmentation du budget alloué au secteur de la santé au Togo, YMCA fait un plaidoyer à l’endroit des députés

La  représentation  togolaise  de l’association internationale Union Chrétienne de Jeune Gens (UCJG) a organisé une table ronde vendredi, à l’hôtel Sancta Maria à Lomé. La rencontre lui a permis de présenter les résultats de deux recherches initiés sur le projet « Initiative multi-pays en faveur de la santé des jeunes marginalisés ou difficiles d’accès » aux députés et de les inviter à œuvrer pour une augmentation du budget alloué au secteur de la santé au Togo.

 

L’Union Chrétienne des Jeunes Gens (UCJG) est une association internationale et interconfectionnelle regroupant des volontaires chrétiens. Elle est présente sur les cinq continents au monde avec plus de 120 mouvements nationaux. Les mouvements d’Afrique se sont donné pour vision de « renforcer la capacité des jeunes pour la renaissance africaine ». Et pour traduire dans les faits cette vision, un projet dénommé « Agir pour vivre » a été initié dans les six pays dont le Togo. Il a pour but de renforcer l’offre de soins de santé pertinents et des informations de qualité répondant aux besoins spécifiques des groupes de jeunes vulnérables et marginalisés.

Au Togo, ce projet est porté par un autre baptisé « Initiative multi-pays en faveur de la santé des jeunes marginalisés ou difficiles d’accès ». Pour l’atteinte des objectifs, les premiers responsables de l’UCJG-Togo ont initié des recherches. Les résultats ont été  présentés, vendredi, aux parlementaires au cours d’une table ronde tenue à l’hôtel Sancta Maria à Lomé. Ceci, en vue de l’amenée à œuvrer pour un relèvement de budget affecté au secteur de la santé.

Les résultats des recherches

Les résultats de ces recherches sont peu reluisants. De manière générale, le budget alloué au secteur de la santé au Togo ne croit pas de façon significative quand bien même il occupe la 3e place dans les priorités du gouvernement. L’analyse du budget de la Division Santé Familiale montre qu’il s’agit seulement d’un budget de fonctionnement. Il n’existe pas de ligne d’appuis aux programmes et la plupart des projets sont financés par les partenaires. Le Service National de Santé des Jeunes et Adolescents n’a pas de budget. La plupart des plans et organigrammes relatifs à la santé des jeunes et adolescents n’ont pas connu leur mise en œuvre à cause du manque de financement et de coordination entre les ministères impliqués.

Le Secrétaire général national de l’UCJG-Togo, M. Gérard ATOHOUN, a confié que les chefs d’Etat africains se sont réunis du 26 au 27 avril 2001 à Abuja au Nigeria lors d’un sommet spécial et se sont engagés à consacrer au moins 15% du total de leurs budgets nationaux annuels au secteur de la santé. « Une décennie après, nous avons remarqué seulement un taux de croissance de 3,6% », a-t-il laissé en tendre. M. ATOHOUN a relevé que la non prise en charge de certains jeunes et adolescents en matière surtout de la santé de reproduction les a contraint à s’adonner à des comportements à risque ayant des implications négatives sur leur santé.

Au-delà d’une mobilisation des parlementaires pour une augmentation progressive du budget de la santé en application avec la déclaration d’Abuja, M. ATOHOUN a convié les jeunes à être au cœur des actions d’éducation de leurs pairs et de plaider pour la promotion d’informations et de services sociaux de soins conviviaux de qualité.

Vivement que les députés prennent à cœur le problème pour le bonheur de la jeunesse togolaise.

Françoise AOUI

Source Togo-presse

AUSSI INTERESSANT...

concours anglais sokode

Le YMCA a organisé un concours pour la promotion de la langue anglaise dans des écoles à Sokodé

Dans le cadre de la promotion de la langue anglaise à Sokodé, un concours de ...

Laisser un commentaire