Accueil > IMPACTS > A la rencontre de Lukas, un ancien volontaire allemand en visite au YMCA Togo
Lukas

A la rencontre de Lukas, un ancien volontaire allemand en visite au YMCA Togo

L’année dernière, Lukas bouclait ses douze mois de séjour de volontariat au YMCA à Atakpamé. Profitant de ses vacances il est de retour pour rencontrer ses amis et réaliser un film. Suivons Lukas nous raconter son histoire :

J’ai postulé pour une année de volontariat au Togo parce que j’ai voulu visiter un pays de l’Afrique de l’Ouest dans lequel on parle le français. Au départ j’étais plus motivé entre le Benin et le Burkina Faso mais à la fin j’ai opté pour le Togo plus précisément le YMCA d’Atakpamé. J’ai choisi le YMCA-Togo car elle pilote un projet dans la prison et j’ai choisi faire plus tard des études de droit.

Pendant mon séjour, j’ai travaillé surtout au siège où j’ai fait l’animation avec les jeunes du centre d’Atakpamé. J’ai créé deux clubs: un club de photographie et un autre de discussion. J’ai travaillé à la prison civile avec le club juridique où on a appris aux femmes à fabriquer des perles. Je passais également beaucoup de temps dans un orphelinat et aussi donnais des cours d’anglais et d’allemand dans certains établissements. Aimant très bien le métier de réalisation, j’ai fait un projet de film avec les jeunes du centre d’Atakpamé.

Je ne me connaissais pas assez bien jusqu’à ce que je postule pour le volontariat au YMCA-TOGO. Grâce à mon séjour au Togo, j’ai appris beaucoup sur moi-même et sur mon caractère.

J’ai aussi appris qu’on ne doit pas juger les personnes après la première impression parce que j’ai rencontré beaucoup de personnes qui étaient une autre chose que la première image que j’ai eue d’elles.

J’ai aussi appris à manger avec les mains et à danser, j’ai appris un peu sur la mentalité africaine.

J’ai fait beaucoup d’expériences, trop pour les mentionner toutes ici, mais surtout

J’ai fait la connaissance des deux groupes des personnes qui étaient comme une famille pour moi: ma famille d’accueil parfaite et l’équipe de YMCA (les volontaires allemandes, nationaux et anglaises, beaucoup sont devenus des amis pour moi).

Aussi, j’étais pour la première fois conscient que je suis blanc, une expérience intéressante. J’ai fait aussi des mauvaises expériences comme les demandes d’argent ou des cadeaux, des problèmes de communication et surtout l’ignorance et arrogance des certains autres européens que j’ai rencontrés.

Ces expériences ont aussi changé et affecté ma vie en Allemagne. Avec cette mentalité: « Ca va aller », je suis devenu plus spontané et relaxe quand il y a des problèmes. Je suis aussi devenu plus ouvert envers des personnes desquelles je fais la connaissance et ai gagné beaucoup plus de la confiance en moi-même, ce que beaucoup de personnes en Allemagne m’ont confirmé.

AUSSI INTERESSANT...

ger

L’Union locale Wisdom contribue à la réduction du taux de contamination du VIH/SIDA.

Les maladies sexuellement transmissibles dont le VIH-SIDA sont des maladies qui freinent l’élan des jeunes ...

Laisser un commentaire