Accueil > EXPRESS POSTS > Ma participation au programme ICS, une expérience inoubliable
Tilda1

Ma participation au programme ICS, une expérience inoubliable

Ils sont nombreux ces jeunes à la recherche d’une occasion pour faire éclore le génie qui dort en eux. Pour d’autres,  il est important de se confronter à d’autres cultures afin de forger leur personnalité. Tilda fait partie de ces jeunes. Le  programme ICS offre cette unique opportunité de développement personnel dans la vie des jeunes britanniques et d’apprendre et de contribuer à l’amélioration des conditions de vie dans des communautés dans les pays en développement d’Afrique, Asie et Amérique latine. Tilda raconte son histoire à travers cet entretien conduit par R :

R : Bonjour Mlle Tilda Salifou

Tilda : Bonjour !!!

R : merci de nous accorder cet entretien. D’après nos informations vous faisiez partie de la 1ere vague de ICS 2 qui s’est déroulée du 19 janvier au 10 avril 2016. La rédaction de ymcatogo.org souhaite que vous partagiez votre  expérience avec les lecteurs. Pouvez-vous nous présenter brièvement le programme ICS ?

T : International Citizen Service (ICS) est un programme de développement national et international instauré par le gouvernement britannique  dans près de 26 pays. Il a pour but de réduire  la pauvreté dans le monde. C’est un programme qui regroupe des jeunes de 18 à 25 ans, de divers horizons, pour travailler sur un projet donné, sur une durée de 3 mois. ICS a pour objectif premier le développement personnel et collectif, ce qui se traduit par son leitmotiv « challenge yourself to change the world » (défis toi pour changer le monde).

R : pourriez-vous nous dire s’il vous plait quelle a été votre formation professionnelle et comment vous vous êtes retrouvée dans ce programme?

T : oui, merci. Au fait j’ai eu une formation en anglais, option linguistique. Pour ce qui concerne mon entrée dans ce programme, j’ai été informée par un membre de UCJG-YMCA donc intéressé j’ai déposé ma candidature et ai été retenue après l’interview entant que volontaire ICS.

R : quelle était votre motivation en postulant pour le volontariat sur ICS ?

T : en venant à ICS je voulais apprendre et surtout développer mes talents en traduction et interprétariat, donc perfectionner mon anglais.

R : dites-nous comment vous vous êtes sentie une fois dans le programme ?

T : à vrai dire, au profit de tous mes espoirs, j’ignorai que mon plus grand défi serait ma personne. Et aussi avec le stress c’était un peu difficile mais, après quand j’ai appris à gérer mon stress et à mettre mes principes de côté c’était plus facile pour moi de travailler en toute harmonie.

R : qu’est-ce qui a déterminé votre vague ?

T : je dirais que notre vague était déterminée par un projet éducatif et social. Notre travail consistait à intervenir dans les clubs de santé et d’anglais au sein des établissements scolaires, à la brigade pour mineurs ; et à faire des sensibilisations de masse sur l’hygiène, suivies de l’installation des tippy taps dans les écoles et aussi des sensibilisations de porte-à-porte sur la nécessité des certificats de naissance et de nationalité et à en établir aux enfants / jeunes qui étaient dans le besoin.

R : à ce que nous voyons, vous aviez eu à faire beaucoup de choses ! Comment aviez-vous trouvé les travaux ?

T : je dirais bien. Moi particulièrement j’ai aimé toutes nos activités, surtout l’intervention dans les établissements et à la brigade pour mineurs dont j’étais d’ailleurs responsable.

R : donc si je comprends bien chacun a une responsabilité dans le groupe

T : oui effectivement, nous travaillons en binôme, c’est-à-dire un volontaire britannique et un national donc  chaque binôme a une responsabilité en dehors des travaux précités.

R : Etiez-vous outillés pour bien mener les activités ?

T : oui, on a eu plusieurs formations avant et durant le placement ce qui nous avait toujours permis de bien travailler sur le terrain. Pour ce qui est des soutiens matériaux et financiers on n’en a jamais manqué.

R : vous aviez dit tantôt que le leitmotiv de ICS c’est « Challenge yourself to change the world ». Par rapport à ça, pensez-vous avoir défié votre personne et de là, impacté votre communauté d’accueil ?

T : oui, j’ai eu à défier ma personne sur plusieurs points. Je peux même vous confier qu’avant ICS j’étais très stricte et impulsive, je trouvais difficile de tolérer le désordre et le manque de respect, je me mettais très vite en colère et j’aimais beaucoup travailler sur programme. Mais avec ICS, j’ai appris à me surpasser sur tous ces points cités, ce qui fait de moi aujourd’hui une nouvelle personne  avec une vision différente de ce qu’elle était avant.

Concernant l’impact communautaire, cela a été une grande fierté pour moi d’avoir contribué d’une façon ou d’une autre au développement de ma communauté. Je dirais que le simple fait d’avoir établi des certificats de naissance et de nationalité à des gens, d’avoir fait des dons matériels à un dispensaire local et surtout d’avoir partagé des notions sur de différentes thématiques avec eux constitue déjà un grand impact. La communauté nous a toujours reçus nous, et les aides qu’on leur apporte avec une grande  joie.

Tilda2R : Aviez-vous rencontré des difficultés lors du programme ?

T : oui, soyons franc, cela n’a jamais été facile de travailler dans un groupe élargi et surtout avec une interaction de cultures et d’éducation ; cela ne peut être que difficile. Des fois il est difficile de se supporter ou de trouver un commun accord ou bien même de se comprendre lors des débats. Mais reconnaissons juste que tout ceci faisait partie de notre défi. Aussi sur le terrain je peux dire que des fois certains élèves font trop de bruit lors des séances mais tout compte fait l’on arrivait à  les recadrer.

R : pensez-vous avoir atteint vos objectifs ?

T : oui, je les ai atteints à 90%. Ce n’était pas facile pour moi de comprendre les volontaires britanniques au début parce qu’ils étaient rapides et chacun d’entre eux avait un accent particulier, mais avec le temps j’avais maîtrisé chacune de leurs accents et c’était plus facile pour moi de converser avec eux. Traduire ou interpréter n’est pas non plus facile mais à force de les faire à chaque fois que l’opportunité m’est été donnée, j’ai pu  améliorer mes talents. J’ai pas mal appris.

R : seriez-vous prête à revenir si l’occasion se présentait à vous ?

T : oui, ICS c’est l’expérience et je serai ravi de revenir

R : que pourriez-vous dire aux jeunes par rapport à ICS ?

T : oser c’est accepter de faire la différence. Quiconque vient à ICS repart toujours avec de bonnes expériences alors n’hésitez pas.

R : voudriez-vous ajoutez quelques choses ?

T : Bon ! Je dirais juste à mes frères que grâce à ICS je suis une nouvelle personne. Je suis maintenant un leader, une ambassadrice du développement prête à relever tous les défis qui s’offriront à moi. Merci !

R : merci à vous Tilda, Merci de nous avoir consacré votre temps. A bientôt !

YMCA-TOGO

AUSSI INTERESSANT...

concours anglais sokode

Le YMCA a organisé un concours pour la promotion de la langue anglaise dans des écoles à Sokodé

Dans le cadre de la promotion de la langue anglaise à Sokodé, un concours de ...

Laisser un commentaire