Accueil > EXPRESS POSTS > Clinique juridique du YMCA : renforcement des capacités des jeunes sur les compétences et techniques pour être de bons parajuristes
groupe de parajuristes 2017

Clinique juridique du YMCA : renforcement des capacités des jeunes sur les compétences et techniques pour être de bons parajuristes

Une trentaine de personnes dont 25 jeunes volontaires de YMCA et des communautés partenaires, participent depuis dimanche 28 février 2017 au centre Don Bosco de Gbodjome, à un atelier de quatre jours de formation de parajuristes.
Cet atelier est destiné à renforcer les capacités des participants en connaissances juridiques et citoyennes basiques et en techniques de communication afin d’être aptes pour contribuer à la satisfaction des besoins des populations en information juridique et en accompagnement leur permettant d’accéder soit à leurs droits, soit à la justice.
Les facilitateurs de l’atelier sont des personnes ressources internes au YMCA, celles des OSC partenaires comme Groupe Femmes, Démocratie et Développement (GF2D), le Réseau Ouest Africain pour l’Édification de la Paix (WANEP), le Conseil Épiscopal Justice et Paix (CEJP) ainsi que des acteurs du monde judiciaire.
Première occasion de discussion approfondie sur certaines matières juridiques pour bon nombre de participants, cet atelier a déjà fait naître des passions pour son application à sa propre vie, sa famille avant d’aller vers les proches de la communauté ; c’est de toute ce qu’a confié Barietou Issa, sociologue venue de Lome. Quant à Henri Hunlede, jeune « politiste », l’atelier a été facilitée de manière « très interactive, ce qui a bien facilité la compréhension et l’apprentissage par des exercices et des questions – réponses. De retour à Atakpame d’où il est venu, il va s’organiser avec les autres pour que des sensibilisations soient menées à l’endroit de la population.
Ledit atelier s’inscrit dans le projet « protection et réhabilitation … », une initiative commune de YMCA Togo et Y Care International soutenu par Comic Relief. Celui-ci a prévu l’activité de clinique juridique qui aidera à la sensibilisation et à l’accompagnement des populations sur les sites pilotes que sont Kara, Sokodé, Atakpamé et Lomé.
Selon Lambert Daisher, le coordonnateur du projet PR, il est attendu que les participants élaborent des plans d’actions de sensibilisation et de visibilité susceptibles de déclencher les demandes d’assistance de la part des populations.
Franck Gafan

AUSSI INTERESSANT...

IMG_6621

le YMCA soutient la formation professionnelle des jeunes: cérémonie de remise de matériel d’installation

Le YMCA-Togo a organisé une cérémonie de remise de kits d’installation à des jeunes en ...

Laisser un commentaire