Accueil > IMPACTS > L’UCJG/YMCA LANCE LA SECONDE PHASE DU PROJET « S2C, YOUTH JUSTICE /ACCES A LA JUSTICE ET A LA REHABILITATION DES JEUNES VULNERABLES»
DSC_0641

L’UCJG/YMCA LANCE LA SECONDE PHASE DU PROJET « S2C, YOUTH JUSTICE /ACCES A LA JUSTICE ET A LA REHABILITATION DES JEUNES VULNERABLES»

L’Union Chrétienne de jeunes Gens / Young Men’s Christian Association (UCJG/YMCA) a lancé le mardi 30 janvier à Lomé, la seconde phase de son projet« S2C, Youth Justice /accès à la justice et à la réhabilitation » des jeunes en conflit avec la loi, au cours d’un atelier regroupant des délégations de YMCA d’Afrique du sud, du Sénégal, de Madagascar, de YWCA/YMCA de Suède, de l’Alliance Africaine des YMCAs.
Cet atelier de trois jours, soutenu financièrement par les partenaires YMCA/YWCA de Suède et de Swedish Mission Council (SMC), a pour objectif de collecter des informations sur la façon de mettre en œuvre avec succès la 2e phase du programme,Accès à la justice et à la réinsertion des jeunes en conflit avec la loi. Ces travaux permettront également aux participants de partager leurs expériences sur cette thématique et de s’inspirer des exemples spécifiques du Togo et de l’Afrique du Sud, en matière de justice et de droit des jeunes.
Ce projet de trois ans élaboré à partir du modèle « du sujet aux citoyens » regroupe des pays comme l’Afrique du sud, le Sénégal, le Madagascar et le Togo. Il entend accompagner les jeunes en conflit avec la loi à quitter leur situation de sujets, pour devenir des citoyens actifs et responsables dans la société.
« Avec ce projet, des milliers de jeunes bénéficieront d’une assistance juridique et d’autres accompagnements, a indiqué le directeur des programmes de l’UCJG/YMCA »,Franck Gafan. Il a rassuré que leur association, un mouvement interconfessionnel international, regroupant plus 45 millions de volontaires chrétiens répartis sur les 5 continents, dispose des solutions pour accompagner les jeunes en conflit avec la loi, afin qu’ils puissent revenir sur la bonne voie. « Même en prison, nous avons la possibilité de les accompagner, de leur apporter un soutien juridique dont-ils ont besoin, des solutions en développement personnel, afin de préparer leur retour dans la société et de leur apporter des solutions d’ordre socio économique pour qu’à leur retour, ils puissent se stabiliser et contribuer au bien-être de leur famille, voire de la société», a souligné M. Gafan.
Pour le secrétaire international de YMCA/YWCA, Niclas Sanmerheim, » ce projet ambitionne amener les bénéficiaires à retrouver « la dignité dans la communauté au retour de la prison» ». Il a rappelé que leur mission est de bâtir, une jeunesse capable d’œuvrer pour la justice sociale et la paix par la promotion d’une culture de leadership, basé sur des principes chrétiens et des valeurs partagées.DSC_0659Au Togo, l’UCJG /YMCA a mis en œuvre depuis 2015, le projet « S2C, Youth
Justice /accès à la justice et à la réhabilitation des jeunes » en conflit avec la loi dans les villes d’Aného, de Tsévié et de Lomé. Dans ces différentes villes, l’UCJG a mené des actions à partir du modèle « du sujet aux citoyens», une technique qui se propose de permettre aux jeunes d’accéder à l’espace et à la voie, en vue d’influencer les processus de prise de décision au niveau communautaire, national et continental.

Source: ATOP/AJA/AR

AUSSI INTERESSANT...

Les bénéficiaires

YMCA-Togo accompagne 38 jeunes vulnérables en fin de formation

L’Union Chrétienne des Jeunes Gens/Young Men’s Christian Association (UCJG/YMCA-Togo) a offert jeudi le 14 décembre ...

Laisser un commentaire