Accueil > IMPACTS > Campagne « Dignité » : le YMCA renforce la capacité des Surveillants de l’Administration Pénitentiaire de la prison civile de Sokodé sur les Règles Nelson Mandela
IMG-20180614-WA0077 - Copie

Campagne « Dignité » : le YMCA renforce la capacité des Surveillants de l’Administration Pénitentiaire de la prison civile de Sokodé sur les Règles Nelson Mandela

Dans le souci de renforcer la capacité des surveillants de l’administration pénitentiaire (SAP) en matière des droits détenus et du respect des droits humains, le YMCA organise une formation sur des règles minima des Nations Unies pour le traitement des détenus dites Règles Nelson Mandela les 5 et 6 juin 2018 a la prison civile de Sokodé. La formation a rassemblée 16 SAP et deux para-juristes sur le projet PR (Protection et Réhabilitation) du YMCA-Togo.

L’ouverture a été faite à 8h30, avec les mots de bienvenue de la surveillante en chef de la prison civile de Sokodé. Après ce fut le tour de GAMADO Komlan secrétaire régional de YMCA dans la région centrale et animateur du projet protection et réhabilitation à Sokodé, qui a replacé la rencontre dans le contexte d’une campagne «  Dignité pour tous les détenus au Togo » lancée l’année dernière par le YMCA-Togo en collaboration avec l’Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture (ACAT) . Ensuite ce fut la présentation générale des participants.
La formation a été facilité par M. Franck GAFAN (Directeur du programme au YMCA), et M. Gildas TONA (Coordonateur du projet S2C, Accès a la justice et Chargé du membership au sein du YMCA).
Cette session de renforcement de capacités a été conduite sous la forme de l’observation de la mise en œuvre de l’ensemble des rIMG-20180614-WA0074ègles minima des Nations Unies pour le traitement des détenus dites Règles Nelson Mandela : De façon participative et ouverte, les SAP ont partagé leurs expériences dans le respect des règles d’application générale : Gestion des dossiers des détenus, Séparation des catégories, les locaux de détention ; et des règles particulières liées à l’alimentation, la literie, l’activité physique et sportive, les services de santé, les restrictions, discipline et sanctions, les moyens de contrainte, les fouilles des détenus et des cellules, le contact avec le monde extérieur, la bibliothèque, la religion, la garde des effets personnels des détenus, et autres.
Ce fut l’occasion de relever les difficultés des SAP dans l’application de ces règles dans les prisons qui ne respectent pas entièrement les normes qui devront faciliter leur mise en œuvre et dans des conditions toutes particulières de leur travail.
Un appel leur a été fait pour plus de conscience professionnelle et de respect de la dignité humaine dans l’exercice de leur fonction.
Cette session répété sur deux jours en vue de respecter le système de rotation des SAP, a été organisée par le projet PR et a permis aux participants de se recycler et d’approfondir leur connaissance sur les droits du détenu. Les SAP ont souhaité que d’autres séances de renforcement soient régulièrement organisées à leur endroit.
GAMADO Komlan

AUSSI INTERESSANT...

IMG_20180427_152108

ATELIER DE REVUE DU PROCESSUS DE RENFORCEMENT INSTITUTIONNEL,GOP 2018

YMCA-Togo tient du 27 au 28 avril 2018 au CAFAP à Bagbé l’atelier de revue ...

Laisser un commentaire