Accueil > L'ÉQUIPE > 8 mars 2019, journée spéciale pour les femmes staff à YMCA-Togo
DSC_0812

8 mars 2019, journée spéciale pour les femmes staff à YMCA-Togo

A l’occasion du 42ème anniversaire de la
Journée Internationale des droits des femmes, les femmes staff  de YMCA-Togo ont organisé une séance de prière et d’adoration couplée de débat pour tout le personnel ce 8 mars 2019 au siège de YMCA-Togo sis à Akodessewa. Débuté à 11h avec les mots de bienvenue de la représentante des femmes staff, qui a introduit quelques minutes de silence pour se souvenir de leurs soeurs staff disparues. Le Secrétaire Général de YMCA, Gérard Kokou ATOHOUN, dans son mot d’ouverture, a d’abord félicité l’initiative des femmes, qui ont pris sur elles d’organiser ce genre d’activités depuis 4ans. Il a ensuite apprécié l’aspect qu’elles donnent à la journée et les a exhorter à continuer dans ce sens. Pour finir, il leur a souhaité une bonne fête, tout en esperant ne plus jamais avoir de mort femme staff qui perdent leur vie en la donnant. Les prières se sont successivement orientés vers la santé du personnel et la paix dans les familles, les partenaires et pour les activités de YMCA-Togo, pour le TOGO et pour les enfants de nos sœurs disparues. Enfin, ce fut la louange et la clôture des activités de la journée vers 12h30 ou tous les membres se sont ensuite réunis pour partager le déjeuner. Dans l’après midi, s’est tenue un débat avec la clinique juridique de YMCA-Togo sur les droits de la femme autour du thème de l’année : « Penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement ». Cette session a été présidée par Mme Prisca AHIALEGBEDZI-AGBONEGBAN, chargée des campagnes et du militantisme à Amnesty international.

IMG_20190308_152255Dans un premier temps, Mme Prisca a rappelé l’historique qui a conduit à la journée internationale des droits de la femme, tout en mettant un accent particulier sur le thème de cette année. Elle a rappelé le fait que les droits des femmes aient été bafoués pendant longtemps. L’idée de créer une journée des droits de la femme est née en 1910, mais n’a été effective qu’en 1977 à travers une reconnaissance de l’ONU. Pour permettre une parfaite compréhension du thème de l’année, Mme Prisca a procédé en prenant les termes séparément et en les expliquant à fond de sorte que tout le monde comprenne. Elle a ensuite énuméré les avancées enregistrés en matière d’innovation d’une part à savoir : le port des pantalons par les femmes ; aller à bicyclette ; aujourd’hui la femme n’est plus mise en quarantaine à cause des menstruations, car elle peut utiliser les serviettes hygiéniques. Elle a aussi mis en exergue d’autre part ce qui bloque l’avancé des droits de la femme pour parvenir à l’équité homme et femme. A savoir la persistance des stéréotypes. Elle a enfin exhortée les femmes à prendre des positions, à dire ce qu’elles veulent faire autrement, à tirer un meilleur parti des technologies, améliorer le déséquilibre entre les hommes et les femmes. La fin de l’échange a été meublée par des questions posées par les participants ;questions auxquelles l’oratrice a apporté des réponses satisfaisantes. Des contributions ont été également faites, et la soirée a pris fin sur une note conviviale.

Stéphanie, assistante cellule communication de YMCA-Togo

Laisser un commentaire