Accueil > IMPACTS > ACTIVITE RECREATIVE A LA PRISON CIVILE DE LOME:UNE INITIATIVE DE YMCA-TOGO
Couverture

ACTIVITE RECREATIVE A LA PRISON CIVILE DE LOME:UNE INITIATIVE DE YMCA-TOGO

Afin de permettre aux détenus de s’égayer et d’oublier pour quelques temps leurs préoccupations, l’Union Chrétienne de Jeunes Gens (UCJG/YMCA-Togo) a organisé vendredi 17 Mai 2019 à la prison civile de Lomé, une activité récréative couplée de jeux « question quiz » doté de prix.

L’activité a débuté vers 9h par le rassemblement des membres du club juridique et des détenus qui se sont inscrits pour participer à l’activité de réjouissance qui n’est pas la première du genre.

Tout a commencé par une prière d’ouverture, la parole a été transmise au Président du club juridique par le maitre des cérémonies. Ce dernier a rendu grâce à Dieu et à remercie l’UCJG qui ne cesse d’apporter son aide aux détenus des prisons du Togo en particulier ceux de Lomé depuis des décennies. Il a remercié tous les participants et à rappeler les règles de conduites aux détenus à savoir : la non autorisation de contact entre les détenus femmes et hommes. Il a souhaité une bonne continuation des activités à tous après l’énumération des divers jeux meublant celle-ci. Il s’agit entre autres des jeux de Ampé, course en sac, tire au but, jus de choux, bras de fer, tennis de table, jeux de questions-réponses, jeux de billes, meilleur mangeur de pain, danse éliminatoire, danse autour des chaises, course de cuillère etc…

Couverture 2La parole a ensuite été remise M. AMEWOU Koffivi Sylvain, Chargé de Communication de l’UCJG en sa qualité de DJ qui a remercié l’assistance et a annoncé les nouveautés de chanson qui meublera les réjouissances et a exhorté la participation de tout un chacun.

Les détenus ont d’abord pris la pause-café ensuite ce fut le début des activités proprement dite, les différentes catégories de jeux ont reçu la participation de 20 personnes à savoir 10 hommes et 10 femmes selon chaque catégorie. Les jeux se sont soldés par des gagnants et des perdants. Les perdants ont été exhorté à plus d’effort et les gagnants ont bénéficié de divers lots de vivres. Les questions réponses portaient essentiellement sur des questions juridiques à savoir qui peut demander une liberté conditionnelle ? Pourquoi un détenu peut ne pas être libérer prison malgré le fait que la partie civile ai retirer sa plainte ? etc… Des réponses satisfaisantes ont été apporté par ceux-ci, preuve qu’ils s’intéressent de près à leur liberté.

L’activité s’est achevée par une prière de clôture qui s’est suivi d’une réjouissance populaire vers 12h30. Précisons que tous les détenus, hommes et femmes ont reçu des lots de vivres en dehors des lots gagnés par les divers participants.

Pour Jerry X. , Président du club juridique, cette activité qui n’est pas la première du genre a été organisé pour égayer et favoriser l’épanouissement des détenus qui son tout le temps enfermé. C’est pour également faire parler le club juridique, étendre la sensibilisation à l’endroit d’autres détenus pour aider à désengorger la prison. Cette activité a également favorisé une bonne relation entre l’Administration pénitentiaire et les détenus. Il a noté un bon déroulement des activités et remercie l’UCJG pour l’aide apporté aux détenus.

Couverture 3Matthieu Y.  détenus et membre du club juridique à la prison civile de Lomé renchérira en remerciant l’UCJG pour l’aide renouvelée et les exhortera à mobiliser plus de monde par les prochaines activités du genre car ceci favorise une certaine joie et quiétude au sein de la prison pour un temps.

L’activité a connu la participation d’une centaine de personnes au total et l’activité s’est déroulée dans un ton convivial.

Stéphanie KUWONU, Assistante communication au YMCA-Togo

AUSSI INTERESSANT...

STEPH

A la découverte de la première femme présidente nationale de YMCA-Togo: Mme SADZO-HETSU Wolali

Pendant longtemps, le YMCA-Togo fait la promotion du leadership féminin pour une parité homme-femme. Ceci ...

Laisser un commentaire