Accueil > IMPACTS > UCJG-Togo fait don du nouveau code pénal aux acteurs de la chaîne pénale
Code pénal

UCJG-Togo fait don du nouveau code pénal aux acteurs de la chaîne pénale

L’Union Chrétienne des Jeunes Gens (UCJG/YMCA-Togo) dans sa mission de renforcement de capacités et de protection des droits des détenus, a fait don d’un important lot de nouveau code pénal aux acteurs de la chaîne pénale togolaise. Ce document est une compilation des grandes infractions usuelles et les dispositions afférentes, dont la remise officielle et symbolique s’est tenue ce jeudi 23 mai 2019 à Lomé entre le donateur et les ministères concernés (ministère de la Justice, ministère de la Sécurité et le ministère des droits de l’Homme).

Pour l’Union Chrétienne des Jeunes Gens (UCJG/YMCA -Togo), il est indispensable d’attirer l’attention des acteurs de la chaîne pénale sur les changements majeurs contenus dans ce document pour une meilleure protection des droits humains en fonction des instruments internationaux auxquels le Togo est partie.

Pour ce faire, un séminaire de renforcement des capacités des acteurs de la chaîne pénale sur la protection des droits des jeunes en conflit avec la loi, s’est déroulé à Lomé, du 23 au 24 mai 2019. Placé sous le thème : « Protection des droits du détenus dans la procédure pénale », ce séminaire se veut être un cadre d’échange, une occasion pour rappeler aux différents acteurs le rôle important qui est le leur dans la protection des droits fondamentaux des citoyens interpelés et ce, conformément à l’esprit du nouveau code pénal.

Selon le Directeur de programme à l’UCJG-Togo, M. Franck GAFAN, cette initiative rentre dans le cadre de leur projet dénommé « Protection et Réhabilitation des Jeunes Vulnérables au Togo », démarré depuis Août 2015 dans les prisons civiles de Kara, Sokode, Atakpame et Lomé avec l’appui technique et financier de Y Care International et de Comic Relief. De façon globale, ce projet vise à assurer la protection des droits des jeunes en conflit avec la loi et à risque.

« Vulgariser le nouveau code pénal du Togo est important à plusieurs titres. D’abord c’est un code qui date de fin 2015, ce qui veut dire que tous les acteurs et les justiciables ne sont pas vraiment au courant du contenu de ce code.  C’est justement pour cela que nous à notre niveau, nous avons pensé faire un petit livret qui résume les grandes infractions usuelles qu’on a. Donc il est important pour les acteurs clés qui sont les magistrats, les avocats, les Officiers de la police judiciaire (OPJ), qu’ils connaissent le contenu de ce code », a-t-il laissé entendre.

A en croire ce dernier, ce geste de l’UCJG-Togo est à l’endroit des acteurs de la chaînes pénale est une contribution aux efforts des autorités publiques et des partenaires au développement en vue d’améliorer les conditions des détenus et d’accéder la procédure judiciaire.

Mathurin Aziakpor

AUSSI INTERESSANT...

STEPH

A la découverte de la première femme présidente nationale de YMCA-Togo: Mme SADZO-HETSU Wolali

Pendant longtemps, le YMCA-Togo fait la promotion du leadership féminin pour une parité homme-femme. Ceci ...

Laisser un commentaire