Accueil > IMPACTS > YMCA-Togo m’a fait éviter la prison
SS

YMCA-Togo m’a fait éviter la prison

Nous sommes  déterminés par les choix que nous faisons dans la vie. Quand nous sommes dans des situations difficiles, quand nous vivons dans de mauvaises conditions, rappelons nous qu’une seule décision, un seul choix différent peut changer notre histoire. C’est l’histoire du jeune Kodjo qui nous raconte sa vie, allons à sa découverte.

« Je m’appelle GBOGBO Kodjo, âgé de  18 ans, j’apprends la mécanique deux roux. Je suis dans ma troisième année de formation. Originaire  de Tsévié, j’ai arrêté les études en classe de CE1.

Je suis un jeune garçon délaissé par mes parents. Ils sont toujours en vie mais ne s’occupent  pas du tout de moi, mon père est cultivateur et ma mère ménagère. Ma vie avant la rencontre avec l’UCJG  était vraiment chaotique, j’étais au village et là j’allais dans les champs des gens pour voler les provisions pour manger ou pour les vendre et avoir un peu de sous dans la poche. Par après, je suis venu m’installer dans les rues de Lomé et je me promenais sur les dépotoirs pour ramasser les ferrailles pour vendre et des friperies jetées pour mon habilement. C’est dans ce cadre de vie que j’ai fais la rencontre de tata Joséphine qui m’a vue sur le dépositoire qui se trouve au niveau du contournement d’Agoé ; après plusieurs discussions et suivis, j’ai sollicité de l’aide pour apprendre un métier et cela m’a été accordé. J’ai été placé chez un patron d’atelier et c’est mon patron qui m’héberge vue que je n’ai personne ici à Lomé et que mes parents aussi sont démunis. Mes frais de contrats ont été payés et je reçois aussi un appui social qui m’aide beaucoup dans mes dépenses quotidiennes, cet appui me permet de ne plus vagabonder dans les rues pour chercher de quoi manger et je perds peu à peu le vice du vol  avec l’aide que je reçois de L’UCJG. Les premiers débuts  n’ont pas du tout été faciles pour moi comme j’étais déjà habitué à cette vie malsaine, il m’a vraiment été difficile de s’en débarrasser. Mais avec les suivis et les causeries socio-éducatives que UCJG organise à notre endroit m’ont permis de changer beaucoup surtout de comportement et  le sens de respect que j’ai pour l’autre.

Avant la signature de mon contrat j’avoue que je n’étais pas très motivé a continué l’apprentissage et que parfois l’envie de retourner dans la rue revenait mais j’ai tenue bon et par la grâce de Dieu le contrat a été fait et maintenant je me dis que j’ai aussi un avenir, j’aurais mon propre toit un jour, je pourrais aider mes parents au village et suivre l’exemple de L’UCJG et de mon patron en prêtant main forte aux nécessiteux. La chance m’a été donnée de ne pas aller un  jour en prison parce que le vol étant un délit, si je n’avais pas eu cette chance de rencontrer l’UCJG personne ne sais où j’aurais pu être en ce moment. Mon entourage et ma famille sont vraiment fier de moi ; ils m’encouragent de jour en jour à faire beaucoup plus d’efforts  ce que j’ai fais jusqu’à présent.

Je remercie l’UCJG et ses partenaires pour leur bonne volonté et le travail qu’ils font pour la jeunesse africaine, pour la jeunesse togolaise et spécialement pour moi ; je leur fais la promesse qu’ils ne seront pas déçus par moi, que Dieu les bénisse abondamment.

Vous êtes touché par l’histoire du jeune Kodjo, vous voulez aider le YMCA-Togo à continuer ses actions avec d’autres jeunes, prière nous écrire sur togo@africaymca.org ou d’appeler le +228 222 788 38  ou le 909  767  85.

Programme justice de YMCA-Togo.

 

AUSSI INTERESSANT...

Une partie de la rencontre ...

Y Opportunities : YMCA-Togo expose ses opportunités à la jeunesse togolaise

L’Union Chrétienne des Jeunes Gens/ Young Men’s Christian Association (UCJG/ YMCA) a tenu samedi, 05 ...

Laisser un commentaire